Actualités musique Musique Rencontres

VERTUØZE : « Lâcher les platines à AZF, ça va être un kiff ! »

22290048_764291700422435_6362971821395516070_o

Une ascension comme on en voit peu de nos jours. En l’espace de deux ans, Vertuøze est devenu l’une des grosses attractions caennaises en matière de DJ. Un début de success story qui en ferait jalouser plus d’un. À l’occasion de son passage à Nördik Impakt vendredi, nous avons décidé d’en savoir plus sur le jeune homme hyperactif…

 

UN DÉBUT À TATONS

 

Vertuøze n’est parti de rien, mais c’est la fougue qui a joué dès le début : « J’avais 12 ans je crois, j’écoutais Fun Radio et Radio FG tard le soir, car il y avait des DJ sets en direct, et après j’ai commencé à suivre les DJs et leurs actualités« . La fureur de la jeunesse, puis les rencontres et les amis qui partageaient la passion, ce qui a vite débouché sur un collectif : « On était 5 et on mixait tous, on a commencé à faire pas mal de dates à droite à gauche, puis ça s’est effrité, mais moi, je ne voulais surtout pas m’arrêter là !« . À l’époque, Vertuøze mixait dans un style house UK et garage, puis c’est la Techno qui a attiré son attention avant de rejoindre le collectif Solar Family. Et progressivement, les dates se sont enchaînées, jusqu’à une rencontre importante à ses yeux…

 

LA RENCONTRE AVEC WASHIN MASHIN

 

« Washin Mashin, c’est une grande histoire ! J’ai rencontré Piotre fin 2015, mon ami Angseth m’avait invité à mixer à Lapage pour une soirée du Kino Caen. C’est là qu’il m’a proposé d’intégrer le collectif. Et au final, on a complètement redéfini l’asso !« . Une entrevue qui ne sera pas sans reste, puisque les choses sérieuses ont vraiment commencé ici pour Vincent. Aujourd’hui, il y occupe une place importante et se consacre pleinement à la vie de ce qu’il appelle « ma deuxième famille« .

 

L’ICÔNE, CAEN ET NÖRDIK IMPAKT

 

On a voulu savoir ce que représentaient notre ville et sa richesse pour Vertuøze, et c’est sans surprise qu’il nous a répondu de manière enthousiasmée : « Caen, c’est LA ville, c’est la maison quoi. Et l’Icône, c’est l’origine de tout, c’est là que j’ai appris à mixer ! J’ai passé des soirées incroyables là-bas. L’équipe me fait entièrement confiance, car ça fait déjà 3 ans que je suis en résidence maintenant« .

Après avoir notamment joué au Cargö, c’est maintenant au tour de Nördik Impakt, et Vincent ne cache pas sa joie : « Le programmateur m’a appelé au mois d’avril pour savoir si je voulais jouer. Autant te dire que ma réponse n’a pas traîné !« . Et il prépare son set assez sereinement : « Je réfléchis surtout. Il y a pas mal de possibilités qui s’offrent à l’heure où je passe. Donc j’ai quelques morceaux de prêt, mais le reste ça sera de l’improvisation. Et puis, lâcher les platines à AZF, ça va être un kiff !« .

Pour lui, la prochaine étape, c’est de sortir ses propres morceaux : « D’ici quelques semaines, mes premières productions devraient sortir, mais je vais clairement y passer beaucoup plus de temps ».

 

BONUS : SES COUPS DE COEUR DU MOMENT

 

À propos de l'auteur

Pablo

Pablo

Co-fondateur de Culturacaen.fr - Rédacteur Musique
Obsédé de mélodies et de bruits en tous genres. Aime voyager dans le temps...