Actualités musique En Live Musique

Un week-end au festival Beauregard

jb2017 170

Beauregard, c’est devenu l’un des rendez-vous indispensables sur Caen depuis 2009. Et nous voici déjà à la fin de la neuvième édition, qui fut riche de son abondance musicale. Nous revenons avec vous sur les temps fort d’un week-end de juillet pas comme les autres.

 

ILS ONT GAGNÉS BEAUREGARD 2017

 

Indéniablement, des artistes ont marqué le festival au fer rouge, comme chaque année. Si les précédentes éditions ont été sublimées par des ZZ Top, Franz Ferdinand, Mathieu Chedid, Blondie, Portishead, Damon Albarn, Sting, Lenny Kravitz, Les Insus, Robert Plant ou PJ Harvey, cette édition nous a offert une poignée de shows légendaires.

Comment ne pas citer Phoenix et leur envergure absolument démesurée en live. Si la setlist a été parfaitement gérée, c’est au niveau de la prestation et des jeux de lumière que les Versaillais ont été époustouflants. Un immense spectacle, tout comme celui de Foals, bien plus sobre (à l’Anglaise !), mais non moins renversant. En une heure de concert, le quintet d’Oxford s’est emparé de tous les regards, de toutes les oreilles. Le crescendo n’a jamais été aussi bien géré, avec un véritable climax en apothéose lors de la fin du set. Splendide. Enfin, nous n’oublions pas le quatuor australien qui a littéralement mis Beauregard sens dessus dessous : Airbourne. Un bol d’air fou pour tout amateur de gros son, mais aussi les plus néophytes qui semblaient captivés par autant de vigueur.

 

LES MEILLEURS MOMENTS

 

Sans trôner au panthéon des meilleurs moments de l’histoire du festival, certains artistes se sont détachés et ont été les grandes sensations de cette cuvée. C’est étonnamment Vald qui nous aura marqué, parfois au summum du ridicule, le garçon s’est pourtant révélé en showman talentueux avec un live surpuissant avec une foule qui n’a jamais été aussi déchainée au festival d’Hérouville. Grand moment également pour Editors : même avec un show acceptable, c’est impossible de décrocher de ce groupe. Tout est si limpide et si bon à l’oreille que le public de festivaliers ne pouvait qu’être captivé dans ce moment des plus solennelles. Un très bon bilan aussi pour Jagwar Ma, qui, même si leur show a mis du temps à bien démarrer, s’est révélé professionnel dans la construction d’un set et dans ce mariage si atypique entre Pop/Rock et sonorités analogiques. On peut également citer l’énorme surprise de Tinariwen, la puissance et la lourdeur des grands House of Pain, ou encore la grande classe de Metronomy. Liste non-exhaustive, car ce cru 2017 était particulièrement de qualité. Un coup de coeur également pour nos régionaux : Daisy et une prestation qui ne promet que des bonnes choses pour la suite de par leur potentiel énorme, et Aerobrasil qui est sur le droit chemin de l’excellence au moyen d’une rare alchimie humaine et musicale.

 

LES DÉCEPTIONS

 

Cette année, pas de concerts épouvantables, mais des déceptions quand même. À commencer par Warhaus, qui s’appuie bien trop sur la nonchalance de sa musique jusqu’à atteindre un comportement très m’as-tu-vu, notamment de la part de Marteen Devoldere qui frôle la caricature. Constat similaire du côté d’Iggy Pop, porté par l’excellence de ses musiciens et de la qualité du son, mais qui tombe dans la parodie de lui-même en restant dans sa bulle. Cerise sur le gâteau, les meilleurs morceaux sont dénaturés par la faiblesse vocale de l’iguane vieillissant, qui semblait plus authentique dans le temps. Malheureuse déception également du côté de Benjamin Biolay, bourré de qualités, notamment une maitrise de la langue française unique, mais une absence totale de charisme sur scène et une imperfection non-négligeable dans la prestation vocale. Si Biolay est si charmant sur les plateaux télé et en studio, c’est la désillusion une fois sur scène.

 

Avec une année aussi réussie que celle-ci, on ne peut vous cacher notre impatience pour la fête qui s’annonce à l’occasion des 10 ans du festival. Plus que 360 jours à attendre !

À propos de l'auteur

Pablo

Pablo

Co-fondateur de Culturacaen.fr - Rédacteur Musique
Obsédé de mélodies et de bruits en tous genres. Aime voyager dans le temps...