En Live Musique

Retrouvailles avec la Compagnie Aouta

2

De passage aux Médiévales de Clères, dont le cadre nous a enchanté, nous avons eu le plaisir de recroiser la route de la Compagnie Aouta, compagnie de spectacle vivant découverte l’an passé et interviewée lors des Médiévales de Bayeux.

Un an après, nous les retrouvons en contrée normande, venu à nouveau présenter Macabra, leur dernier projet créé autour des danses macabres médiévales. Samedi soir, les sept artistes ont joué Âmes et Flammes, le spectacle de feu qui découle de ce projet. Le lendemain, chacune de leur déambulation était l’occasion d’entendre les bons retours des spectateurs qui y avaient assisté…

5

Il est 14h quand leur première déambulation s’élance. Depuis l’extérieur du Parc, on ne les aperçoit pas encore que déjà s’élance leur musique, énigmatique et savoureuse. Figures fantasmagoriques, ils avancent dans les allées du Parc de Clères, semblant sortir d’un autre temps, d’un autre monde, venus faire danser les mortels. Jeoffrey François, le danseur-jongleur-musicien touche à tout, ouvre le cortège, rapidement suivi par Samantha Donat, l’étonnante danseuse dont les mouvements, la gestuelle et le regard suffisent à nous plonger dans cet univers macabre.

Sur son passage, Aouta questionne, intrigue, interroge. On ne sait pas qui ils sont, d’où ils viennent. Certains identifient immédiatement les danses macabres d’où est tiré le projet, quand d’autres y voient des influences ethniques et des légendes subsahariennes… De toute part, Aouta ne laisse pas indifférent. Les enfants les plus téméraires les observent, fascinés, quand d’autres, même plus grands, se tiennent à distance. Les costumes, les maquillages, et leur incarnation de ces étranges personnages nous font douter : les curieux regards que l’on croise au travers de ces masques sont-ils vraiment humains ?

4

En déambulation, au fil des rues, ou sur scène, comme lors du concert en fin d’après-midi, Aouta distille la musique qui lui appartient. Le répertoire de Macabra est riche, identifiable rapidement. On a pris plaisir à réentendre ces morceaux qui, l’an dernier, à Bayeux, avait titillé nos oreilles…

Sur scène, le spectacle est total. Samantha danse, évolue avec de vastes rubans. En alternance, Jeoffrey quitte sa darbouka pour venir jongler sur le devant de scène. Guillaume Rigaud troque sa cornemuse pour une flûte double. On retrouve la voix si particulière de Camille Guillemet. Ömer Konur et Nicola Marinoni font résonner leurs percussions. Petite nouveauté, cette année, Fred Montels a rejoint l’équipe. Il y a deux ans, on le découvrait lui aussi à Bayeux, avec la Compagnie Tornals. On se souvient encore de la manière dont sa voix était venue habiter tout le parvis de l’Hôtel de Ville. Il est possible que le lieu lui-même s’en souvienne encore… Chez Aouta, l’artiste fait sonner son nyckelharpa, sublime instrument d’origine suédoise, dont le son fait doucement valser l’âme…Quand celui-ci s’élève, seul au milieu des nuées, l’instant se suspend. Et quand tous unissent leur voix, dans un chant où elles se répondent, s’entrecroisent et se rencontrent, nous voilà conquis…

7

En fin de journée, la compagnie s’est jointe à la Carité de Guingamor, autre troupe invitée, pour un joyeux bœuf où les instruments se sont rejoints. On a souri d’entendre le public murmurer « C’est là qu’on voit que ce sont de vrais musiciens… même hors de leur répertoire, ils jouent vraiment ! ». A croire que certains en doutaient… Nous, on le sait, Aouta, en live, c’est autant pour les yeux que les oreilles, de quoi frémir, ouvrir grands les yeux, se réjouir, danser, poser milles questions sur les instruments, sentir l’énergie affluer, aux rythmes de leurs fantastiques danses macabres…

(L’interview réalisé lors des Médiévales de Bayeux est à retrouver ici)

À propos de l'auteur

Laurine

Laurine

Rédactrice Musique
Laurine, 25 ans, passionnée par la rencontre des arts d'ici et d'ailleurs. Chargée de production et de diffusion au sein d'une Compagnie en Arts Mêlés, je jongle entre Paris et Caen, toujours à l'affût de nouvelles découvertes. Pour Culturacaen.fr, je suis essentiellement rédactrice musique, chargée des chroniques et des live report, mais je fais également quelques explorations dans les arts de la rue !