Actualités expositions Découvertes Expositions

Beauté Divine au Musée de Normandie

Une_découverte_beautedeivine
Sainte Famille, par Emile Signol, 1859, huile sur toile, église de Bény-sur-mer (calvados)

Sainte Famille, par Emile Signol, 1859, huile sur toile, église de Bény-sur-mer (calvados)

Jusqu’au 17 mai, le musée de Normandie de Caen présente l’exposition Beauté Divine et expose ainsi des tableaux à thématique religieuse, issus des églises bas-normandes.
Dis comme cela, rien de très alléchant, surtout si vous avez des souvenirs pénibles du catéchisme ou si vous êtes d’une autre religion, voir athée. Alors, pourquoi voir cette expo?

Évidemment, le plus souvent, lorsque l’on va dans les églises, on est plus intéressé par la robe de la mariée ou par l’architecture. Mais avez-vous déjà pris le temps de vous arrêter devant les tableaux qui ornent nos églises normandes? La réponse est négative, car nous attribuons souvent ces tableaux à de la décoration religieuse. C’est à cette erreur que cette exposition s’attaque, et tend à nous éclairer sur les trésors que peuvent contenir ces lieux de culte.

Les tableaux sélectionnés par les inventaires permettent de réviser l’histoire (Noël ce n’est pas que les cadeaux et Pâques les chocolats!) mais également de découvrir que dans le silence de nos églises se cachent de véritables trésors de l’histoire de l’art.
Le parcours thématique, au rythme des dates de notre calendrier, nous présente sans austérité (une des richesse du musée de Normandie) quarante deux toiles.

La marche des rois Mages, par Guillaume Fouace, 1879, huile sur toile, église de Réville (manche)

La marche des rois Mages, par Guillaume Fouace, 1879, huile sur toile, église de Réville (manche)

L’intérêt de la visite n’est pas seulement dans la pure contemplation des œuvres. Le musée de Normandie, qui gagne a être connu et reconnu, est malin dans sa muséographie. Elle appuie sur l’aspect sociologique de l’histoire de l’art. On apprend alors le processus de création d’une œuvre, de la commande en passant par le dessin croqué à la va vite ou plus travaillé, à la toile. On rentre également dans l’intimité de l’artiste, en passant une tête dans l’atelier de ce dernier, recrée pour l’occasion.

Au terme de la visite, vous pourrez jouer de vos connaissances, dans l’espace jeux, où vous pourrez publier vos exploits sur twitter ou facebook du musée!

Vierge à l'Enfant, attribuée à Claude Vignon, vers 1640, Cathédrale de Coutances, (manche)

Vierge à l’Enfant, attribuée à Claude Vignon, vers 1640, Cathédrale de Coutances, (manche)

Point famille: les expositions au Musée de Normandie sont parfaites pour tous les publics et pallie largement à la critique élitiste. Le discours et la muséographie sont clairs, même les couleurs changent! Un livret-jeux gratuit est disponible à l’accueil, pour une visite encore plus ludique, et bien sur, l’espace jeux à la fin de l’exposition est très bien faite.

Renseignez-vous également sur les nombreux ateliers, en famille ou autres, sur leur site Musée de Normandie

Informations: Exposition Beauté Divine, jusqu’au 17 mai 2015, Musée de Normandie, Château , 14000 Caen
Ouvert de 9h30 à 18h, 3,20€ adulte, gratuit moins de 26 ans, chômeur et handicapé. Parking du château gratuit.

À propos de l'auteur

Jane

Jane

Rédactrice Expositions
Jane, créatrice de l'entreprise de médiation culturelle "Quel art est-il?". Passionnée d’art (mais pas que!) et diplômée d’un Master en histoire de l’art et architecture, je vais vous donner envie de découvrir les musées et vais vous faire passer de l'autre côté du tableau avec la rubrique expos.