Divers On vous parle

Le Prix Bayeux-Calvados des Correspondants de Guerre 2016

heidi_levine1

La 23e édition du Prix Bayeux-Calvados des Correspondants de Guerre, présidée par Jean-Claude Guillebaud, aura lieu cette année du 3 au 9 octobre 2016. Au programme, projections, débats, salon du livre et expositions réuniront grands reporters et public à la recherche d’une meilleure compréhension du monde qui nous entoure.

Tout au long de la semaine, le public pourra assister à plusieurs projections de fictions et documentaires. Le cinéma Le Méliès accueillera, le 4 octobre,  Le Ciel attendra de Marie-Castille Mention-Schaar, posant la question de l’embrigadement chez les adolescents et jeunes adultes, ainsi qu’A peine j’ouvre les yeux de Leyla Bouzid, un hymne à la liberté et à la jeunesse tunisienne, projeté le 5 octobre.

©RON HAVIV - VII photos

©RON HAVIV – VII photos

Le 5 octobre, Le Siège, un documentaire en immersion dans le quotidien du Sarajevo assiégé, sera projeté à la Halle aux Grains. Les deux réalisateurs, Patrick Chauvel et Rémy Ourdan, qui a vécu ce siège de quatre ans auprès de la population, seront présents pour un temps d’échange, avec les Sarajéviens ayant témoigné dans le film. Le lendemain, le documentaire Jim : l’histoire de James Foley de Brian Oakes, reviendra sur le parcours et la captivité du journaliste américain, exécuté par l’Etat Islamique. Enfin, le vendredi 7 octobre, la soirée Grands Reporters aura pour thématique « En Afrique, autour des Grands Lacs, une guerre qui ne porte pas son nom », et permettra de s’interroger sur l’indignation toute mesurée de la communauté internationale face à la situation désastreuse – 6 millions de morts en 20 ans – connue par les populations de cette zone du globe.

Le samedi 8 octobre, outre le Salon du Livre, il y aura également la cérémonie de remise des prix. Le public, sur inscription auprès de la Mairie, est convié à participer au Prix du Public, pour élire le lauréat du Prix Photo. Le soir, les onze prix seront remis, récompensant les lauréats parmi les cinquante-cinq reportages pré-sélectionnés.

De nombreuses projections sont programmées, le dimanche 9 octobre, tout au long de la journée, traversant des thématiques très diverses, telles que la difficile mise en place d’une coalition efficace face à Daesh, ou encore les origines de Boko Haram, sans oublier Le Choix d’Oleg, film documentaire d’Elena Volochine et James Keogh, sur la situation dans le Donbass, en plein conflit russo-ukrainien.

Parmi les temps forts de ce rendez-vous, comme chaque année, la stèle de l’année 2015 sera dévoilée au Mémorial des Reporters, dont ce sera le 10e anniversaire. En 2015, Reporters Sans Frontières a recensé 110 reporters, tués dans l’exercice de leur métier, dont les noms figureront sur cette nouvelle stèle.

Le Prix Bayeux-Calvados s’interroge toujours sur les sujets brulants de l’actualité et offre au public un espace de proximité pour mieux les appréhender, en comprendre les raisons et conséquences. Ainsi, une Table ronde sera organisée, le 8 octobre, pour s’interroger sur la véritable guerre contre la presse mise en place par le président Erdogan, en Turquie, de plus en plus impitoyable après le putsch avorté du 15 juillet dernier.

Comme chaque année, le Prix Bayeux-Calvados des Correspondants de Guerre traversera divers conflits, du Mexique à la Syrie, de l’Afrique à l’Irak, avec une attention toute particulière, cette année, pour la question des migrants. Plusieurs expositions et projections mettront en lumière les trajectoires et réalités de ces populations contraintes à l’exil.

© Edouard Elias

© Edouard Elias

Cette 23e édition s’annonce d’ores et déjà riche et intéressante, pour comprendre, réfléchir et essayer d’analyser le monde qui nous entoure, grâce au travail des correspondants de guerre. « Avec mes anciens confrères et comme aujourd’hui les plus jeunes, nous gardons en tête cette réflexion de Napoléon : la première victime d’une guerre, c’est en général la vérité. Sauf quand les reporters de guerre – courageux et têtus- font leur job. » (Jean-Claude Guillebaud, président du Jury).

À propos de l'auteur

Laurine

Laurine

Rédactrice Musique
Laurine, 25 ans, passionnée par la rencontre des arts d'ici et d'ailleurs. Chargée de production et de diffusion au sein d'une Compagnie en Arts Mêlés, je jongle entre Paris et Caen, toujours à l'affût de nouvelles découvertes. Pour Culturacaen.fr, je suis essentiellement rédactrice musique, chargée des chroniques et des live report, mais je fais également quelques explorations dans les arts de la rue !