Cinéma Évènements de la semaine

Séances spéciales et événements : du 29 avril au 5 mai

Une_EDLS_29avril

Dragon Inn (1966) de King Hu

Mercredi 29 avril | 21h15 | Lux

De King Hu, Taïwan (VOSTFR), 1966-1h51. Avec Lingfen Shangguan, Shih Chun, Ying Bai…

L’Eunuque Tsao vient d’exécuter son adversaire politique, Yu, le ministre des armées. En danger de mort, les enfants du défunt deviennent la cible du maître des eunuques, qui se lance dans une lutte sans merci pour les retrouver. C’est à l’Auberge du Dragon, située à la frontière occidentale de l’empire chinois, que sonnera l’heure de l’affrontement entre les deux camps.

Le film de Wu Xia Pian a deux sources. L’une, majoritaire, inspirée du roman de chevalerie classique. L’autre, minoritaire, en retournant aux sources de l’Opéra de Pékin et à sa tradition martiale. Voie suivie par King Hu, attaché aux dames d’épée du répertoire opératique (wudan ou héroïne guerrière). Ce film vous est proposé à l’occasion du festival du film de Patrimoine Play It Again proposé par l’ADFP (Association des Distributeurs de Films du Patrimoine). Il sera présenté par Benjamin Cocquenet, historien du cinéma, critique et intervenant culturel, responsable de Plan B.

 

La Soif du mal (1957) d’Orson Welles

Jeudi 30 avril | 17h00 | Café des Images

Touch of Evil (1957) d’Orson Welles, USA (VOSTFR), 1957- 1h35. Avec Charlton Heston, Janet Leigh, Orson Welles, Marlene Dietrich, Akim Tamiroff, Zsa Zsa Gabor.

Double meurtre dans une ville frontière des EtatsUnis. Le policier mexicain Vargas se retrouve à enquêter pour un délit commis à la frontière des Etats-Unis. Il va devoir s’affronter aux méthodes peu orthodoxes de son collègue américain qui sera prêt à tout, jusqu’à enlever sa femme pour se débarrasser de lui. Deux policiers s’affrontent dans leur conception de la justice : l’un, américain, est corrompu, l’autre, mexicain, se veut intègre. Un film noir exceptionnel qui aborde toutes les facettes de la corruption et explore les obsessions des personnages. Avec, et surtout, en introduction du film, le plus fabuleux plan-séquence de l’histoire du cinéma et une fin tout aussi impressionnante. Un incontournable chef d’œuvre !

« C’est la fin d’un monde que décrit Welles, le pourrissement d’une société. Techniquement, c’est une merveille qui joue sur les plongées et les contre-plongées, les cadrages et les décors insolites. Sublime. » (Télérama)

 

Birlesen Gönüller (2014) de Hasan Kiraç

Vendredi 1er mai | 20h30 | Lux

De Hasan Kiraç, Turquie (VOSTFR), 2014-2H11. Avec Hande Soral, Serkan Şenalp, SEMA Çeyrekbasi…

Dans les années 40 un couple de jeunes turcs du Nord Caucase, Niyaz et Cennet, se voient séparés par l’envoie de Niyaz sur le Front Soviétique. Cennet, en sauvant la vie d’une jeune russe innocente, déchaîne la colère d’un commandant nazi qui la condamne à aller dans un camp de travail forcé en Allemagne avec tout son village. C’est dans le train qu’elle met au monde un enfant qui lui permettra de s’accrocher à la vie. Elle reste néanmoins sans nouvelles de son bien aimé. Le reverra t-elle un jour ?

Ce film vous est proposé avec la complicité de la communauté turque de Caen la Mer.

 

Les Fraises Sauvages (1957) de Ingmar Bergman

Lundi 4 mai | 9h | Lux  

De Ingmar Bergman, Suède (VOSTFR), 1957-1H32. Avec Victor Sjöström, Bibi Andersson, Max Von Sydow…

Le docteur Isak Borg part à Lund pour assister à une cérémonie de jubilé en son honneur. Au cours de ce voyage dans sa propre limousine et accompagné de sa bru, il fait le point sur sa vie et finalement se réconcilie avec lui-même. La grâce des interprètes, la beauté absolu de la mise en scène et l’intelligence du scénario transforment ce long-métrage en véritable voyage initiatique.

 

Howard Zinn, une histoire populaire américaine (2015) de Daniel Mermet

Lundi 4 mai | 20h15 | Amphi Pierre Daure, Université

Documentaire de Olivier Azam, Daniel Mermet, 2015, France- 1h46. Rencontre animée par Marc Potier, historien et directeur adjoint de La Fabrique de patrimoines en Normandie.

« Dans l’enfance, la France regardait cet empire avec les yeux de l’amour, les belles voitures, le rock, Marylin, la liberté, les dents blanches de Kennedy. Dans le film, s’appuyant sur les recherches d’Howard Zinn, Olivier Azam et Daniel Mermet montrent la violence de cet empire. De nombreux documents, noir et blanc oblige, témoignent de grèves et manifestations monstres au début du 20e siècle. Les pauvres ont remplacé les indiens et les cow-boy fument le cigare. » (Mediapart)

Dès 19h, débat avec le journaliste Daniel Mermet autour de la liberté de la presse et de l’émission « Là-bas si j’y suis » animé par Les Amis du Monde Diplo à la Maison de l’étudiant, Campus I.

 

Cobain : montage of heck (2015) de Brett Morgen

Lundi 4 mai | 20h00 | Pathé Rives-de-l’Orne

Documentaire de Brett Morgen, 2015, USA- 2h25.

Acclamé par la critique aux festivals de Sundance et de Berlin, Cobain : Montage of Heck est une plongée cinématographique viscérale dans la vie de Kurt Cobain et de sa carrière avec Nirvana. Le réalisateur Brett Morgen opère un savant mélange d’archives personnelles de Cobain et d’entretiens avec les membres de sa famille et ses plus proches confidents, sources de révélations. Une expérience inédite qui vous prendra aux tripes !

 

Théâtre côté Lux : Pandora (1951) de Albert Lewin

Mardi 5 mai | 19h15 | Lux

Depuis de nombreuses années, le Cinéma Lux enrichit la programmation du théâtre de Caen d’un regard cinématographique. En effet, chaque saison, le Lux propose au public du théâtre de Caen une programmation spécifique en rapport avec les propositions de spectacle vivant du théâtre de Caen, que ce soit de l’opéra, du théâtre, de la danse, du cirque… Autour du Vaisseau Fantôme de Richard Wagner, par le chœur et orchestre Les Siècles (Représentations au Théâtre de Caen les 28 et 30 avril) :

Pandora (1951) de Albert Lewin, USA, Grande-Bretagne (VOSTFR)-2H02. Avec James Mason, Ava Gardner, Nigel Patrick…

A Esperanza, sur la côte espagnole, Pandora, jeune américaine, est indifférente aux riches prétendants qui la courtisent. Après avoir finalement accepté de se marier, elle rencontre le propriétaire d’un yacht qui n’est autre que le Hollandais Volant de la légende, condamné à errer sur les mers et à ne redevenir humain que six mois tous les sept ans. Or, sa malédiction ne sera levée que s’il rencontre une femme qui, par amour, acceptera de mourir pour lui…

«L’esthète Albert Lewin brasse les mythes, s’attarde éhontément sur des paysages à la De Chirico. Une emphase hypnotique baigne ce film d’amour fou.» (Zurban)

 

L’Echappée, à la poursuite d’Annie Lebrun (2015) de Valérie Minetto

Mardi 5 mai | 20h15 | Café des Images

Documentaire de Valérie Minetto (2015), France- 1h18. Prod. La Vie est belle, Cinaps TV.

La lecture est un voyage qui enflamme l’esprit et élargit l’horizon. Parfois, on découvre un auteur et on ne veut plus le quitter. On veut lire tous ses livres, et pourquoi pas le rencontrer. Annie Le Brun est poète et essayiste. Sa pensée interroge le réel pour mieux célébrer l’imaginaire, invoque la liberté intérieure contre la servitude volontaire, et revendique le désir comme arme de discernement dans un monde ébloui où l’ombre n’a plus sa place.

« Perchée sur ses talons hauts, la poétesse Annie Le Brun sillonne Paris. Valérie Minetto capte le cheminement intérieur de l’élégante septuagénaire, livrant une captivante méditation sur la survie du désir et de l’imaginaire au milieu du maelström de sollicitations qu’impose notre époque. Comment retrouver l’empreinte de son corps dans cette forêt de bitume parasitée par les pixels et les néons ? » (Première)

Rencontre avec Valérie Minetto, réalisatrice et Cécile Vargaftig, co-scénariste à l’issue de la projection. Ce film a bénéficié de l’aide à la production de la Région Basse-Normandie, en collaboration avec la Maison de l’Image Basse-Normandie. Séance suivie d’une rencontre avec la réalisatrice et la co-scénariste.

À propos de l'auteur

testcc2015