Cinéma Évènements de la semaine

Séances spéciales et événements : du 24 au 30 juin

Une EDLS

Pootie Tang (2001) de Louis C.K.

Mercredi 24 juin | 20h30 | Café des Images

De Louis C.K, États-Unis (VOSTFR) 2001-1h21. Avec Lance Crouther, Robert Vaughn, Chris Rock…

Pootie Tang, un chanteur qui parle un langage incompréhensible, est l’idole de tous les enfants. Il doit combattre Dick Lecter, le patron d’une multinationale qui incite les jeunes à boire, à fumer et à manger au fast-food.

Aujourd’hui connu dans le monde entier pour la série Louie, Louis C.K. a réalisé deux films à la fin des années 1990 et au début 2000, tous deux inédits en France. L’un s’appelle Tomorrow Night, l’autre Pootie Tang (2001). C’est Pootie Tang, portrait génial d’un chanteur de soul au charisme fou, que nous présentons, en association avec le Centre Pompidou et sa programmation autour de la « Nouvelle Comédie Américaine ». La séance sera animée par Emmanuel Burdeau, qui signera à cette occasion son essai, Comédie américaine, années 2000 (Prairies Ordinaires).

 

Ciné-Rencontre : Cavanna, jusqu’à l’ultime seconde, j’écrirai (2015) de Nina et Denis Robert

Mercredi 24 juin | 21h00 | Lux

De Nina et Denis Robert, France, 2015-1h30.

Un doc au long cours sur François Cavanna, le créateur de Charlie Hebdo et de Hara Kiri, l’inventeur de la presse satirique, l’auteur des Ritals et d’une soixantaine d’ouvrages, disparu fin janvier 2014. Le film repose sur des entretiens avec Cavanna réalisés peu de temps avant sa mort, des archives oubliées et des témoignages inédits. En filigrane l’histoire en passe d’être oubliée du premier homme qui aurait pu dire Je suis Charlie. Denis Robert est l’un des grands noms du journalisme français auquel on doit une enquête rigoureuse sur l’affaire Clearstream. Il a voulu réparer une injustice en tournant un film sur Cavanna. C’est en effet la première entreprise du genre puisque aucun documentaire n’avait été consacré à l’auteur des Ritals et des Ruskoffs. «La raison du film est qu’on ne l’oublie pas et que les gens comprennent que Cavanna a sans doute été celui qui a le plus apporté à l’idée de liberté et de liberté d’expression dans ce pays.» (Denis Robert)

Rencontre avec le réalisateur Denis Robert à l’issue de la projection de son film.

 

Osez le féminisme ! : La difficulté d’être mère

visuel-presentation-dvd-chloe-guerber-lautre-naissance

Jeudi 25 juin | 19h00 | Lux

En collaboration avec l’association Osez le féminisme ! – 14 et l’association Maman Blues .

L’autre naissance (2013) documentaire de Chloé Guerber-Cahuzac, France-1h14.

Très peu de femmes osent parler de leur impossibilité à devenir à leurs propres yeux une mère suffisamment bonne pour l’enfant qu’elles viennent de mettre au monde. Parce qu’elles ont traversé l’épreuve de difficultés maternelles majeures, quatre femmes disent dans ce film ce que notre société refuse de voir en face : il ne va pas de soi d’être mère. Carolyne, Juliette, Delphine, Nadège nous disent l’insoupçonnable avec un engagement, une sincérité aussi lucide que bouleversante.

A l’issue de la projection, rencontre avec la réalisatrice Chloé Guerber-Cahuzac animée par les membres de l’association Osez le féminisme ! – 14.

 

Les rendez-vous de la Maison de l’Image Basse-Normandie : Congo, un médecin pour sauver les femmes (2014) d’Angèle Diabang

Vendredi 26 juin | 18h30 | Lux

Des documentaires et des courts soutenus par la Région Basse-Normandie et le CNC une fois par mois au Café des Images et au Lux.

Congo, un médecin pour sauver les femmes (2014) documentaire d’Angèle Diabang, France-0h52. Roches Noires Productions.

Depuis 15 ans, dans l’hôpital de Panzi qu’il a fondé, le gynécologue congolais Denis Mukwege (récompensé en 2014 par le prix Sakharov pour la liberté de penser) a opéré plus de 40000 femmes victimes de sévices sexuels dans la province du Sud-Kivu. Ce document donne la parole à ce «Dr miracle», qui a échappé à trois attentats, ainsi qu’aux soignants et à leurs patientes comme Annie-Françoise, 17 ans, ou Regina, 22 ans. Il a aussi créé les Maisons Dorcas où les survivantes s’initient à un métier et reprennent goût à la vie. Un très bel hommage à ce médecin courageux qui met tout son espoir dans les femmes de son pays.

Projection suivie d’une rencontre avec le producteur Xavier Carniaux.

 

Les séances en plein air : Qu’est-ce qu’on a fait au Bon Dieu ? (2014) de Philippe de Chauveron

Vendredi 26 juin | Tombée de la nuit (vers 22h45) | Cormelles-le-Royal, orée du Bois 

Les séances en plein air sont proposées à Caen et Caen La Mer par le Lux, Panoramiques et leurs partenaires. Un écran géant, un site exceptionnel, la voûte étoilée… Le cinéma Lux, la Ville de Caen et la communauté d’agglomération Caen la Mer vous ont proposé de choisir les films que vous souhaitiez voir projetés en plein air au cours de l’été 2015 dans les quartiers de Caen et dans les communes participantes de l’agglomération. Un spectacle grandiose et magique, un moment convivial et familial : pour toutes ces raisons ne manquez à aucun prix (c’est gratuit !). Note : les heures de projection sont indiquées à titre indicatif ; chaque séance est précédée des animations spécifiques mises en place par les communes ou les quartiers et les collectifs d’habitants.

Qu’est-ce qu’on a fait au Bon Dieu ? (2014) de P. de Chauveron, France, 2014-1h37.

 

Intégrale Mille et une Nuits

Samedi 27 juin | À partir de 16h00 | Lux

Les Mille et une Nuits (2015) de Miguel Gomes, Portugal (VOSTFR)-2h05/2h12/2h06.

Les Mille et une nuits, le film, ou plutôt les trois merveilleux films de Miguel Gomes, étaient l’évènement de la Quinzaine des Réalisateurs au festival de Cannes cette année. Cette superbe série inspirée par les histoires racontées par Schéhérazade et des événements survenus dans le Portugal des années 2013 et 2014, pays alors soumis à une politique niant toute justice sociale est mise en scène avec une fantaisie débridée et une grande liberté. Les différents épisodes du film sont tirés d’histoires vraies liées à la crise économique au Portugal collectées par une équipe de journalistes auprès des gens ou de la presse locale, dessinant le portrait d’un pays malade et écrivant la chronique de la vie quotidienne de ses habitants touchés par la crise. Elles deviennent les histoires interrompues que Schéhérazade raconte au roi Shahryar nuit après nuit. Inspirées de la structure gigogne du Livre des Mille et Une Nuits, les histoires de ce film patchwork ont chacune leur esthétique, et ses trois parties, L’Inquiet, Le Désolé, L’Enchanté, chacune leur tonalité. Les trois volumes ont leur vie propre et, s’il est indispensable de voir les trois pour leurs qualités cinématographiques, chacun peut-être découvert indépendamment des autres.

16h00 : L’Inquiet (2h05). 18h30 : Le Désolé (2h12). 20h45 : pause culinaire. 21h30 : L’Enchanté (2h06).

Tarifs : Pass « Intégrale» avec pause culinaire : 20 € ; Pass «Intégrale» sans pause culinaire : 12 €; ou tarifs habituels film/film et pause culinaire 10 €.

 

Ciné p’tit-déj : Le Petit dinosaure et la vallée des merveilles (1989) de Don Bluth

Dimanche 28 juin | 10h30 | Café des Images

Film d’animation de Don Bluth, Etats-Unis (VF), 1989-1h08.

Bien avant l’apparition de l’homme sur la Terre, vivait une paisible race de dinosaures végétariens et pacifiques, les « mangeurs de feuilles ». Mais quand la sécheresse ne les contraignait pas à l’exode, les terribles « dents tranchantes », une espèce de dinosaures carnivores, les attaquaient. Un seul espoir pour sauvegarder la race, rejoindre la vallée des merveilles, où la verdure est abondante. C’est là que commence l’histoire de PetitPied, un dinosaure appartenant à la famille des « longs cous » et séparé de ses parents, suite à un séisme. Au cours de son périple, il est épaulé par d’autres espèces reptiliennes : Cera, une « trois cornes », Becky, un « grande bouche », Petri, un « volant », et Spike, un « queue à pointes ». « Le film ponctue de mythologies astucieuses et de sentiments forts une animation audacieuse. En fin connaisseur du dessin animé, Bluth adapte les exigences du genre épique à une imagerie colorée, prompte à séduire une large échelle de générations. »

 

Ciné-débat : La précarisation de l’emploi, débat autour du nouveau statut du salarié

Lundi 29 juin | 20h15 | Café des Images

La Loi du marché (2015) de Stéphane Brizé, France-1h33. Avec Vincent Lindon, Yves Ory, Karine de Mirbeck…

À 51 ans, après 20 mois de chômage, Thierry commence un nouveau travail qui le met bientôt face à un dilemme moral. Pour garder son emploi, peut-il tout accepter ? « Bientôt l’émotion gagne. Bientôt, la dureté du bitume fait mal. Derrière l’écran, la rage. (…) Un film social et fort, en compétition à Cannes, avec un Vincent Lindon extraordinaire. » (L’Express)

Rencontre à l’issue de la projection du film. Avec la participation de l’Union départementale de la CGT Calvados, Aurélie Rakic, Pôle emploi – CTGT et Lionel Marie, membre du CESE (Conseil Economique Social et Environnemental).

 

Et n’oubliez pas, du 28 juin au 1er juillet c’est la 31ème édition de La Fête du Cinéma, dans toutes les salles de Caen. A cette occasion, toutes les séances sont à 4€ pour tout le monde. Le Café des Images vous propose également pour l’occasion des ventes d’affiches de films récents tous les jours entre 9h45 et 22h, ainsi qu’une affiche offerte pour trois places de cinéma achetées. De son côté, le cinéma Lux propose -10% sur tous les DVD de sa boutique.

À propos de l'auteur

testcc2015